Je suis une femme mariée de 27 ans au physique agréable et j’aime faire du sexe avec des « vieux ». Depuis cet été, mon époux Yves et moi avons décidé d’introduire une certaine fantaisie érotique dans notre vie de couple. Yves es voyeur, il adore m’offrir à des partenaires occasionnels. En règle générale, il s’agit d’hommes d’une soixantaine d’années au physique banal. Je me plie de bonne grace a leurs caprices et j en tire beaucoup de plaisir.

Dans le village ou nous passions nos vacances, nous avions ainsi repéré une petite boutique de vêtements tenue par un homme agé, un vieux comme je les aime. Il vivait seul. Un après midi, sous un soleil de plomb, je suis entrée dans le magasin pour m’acheter une petite robe d’été. Mon mari m’attendait à l’extérieur. J’ai choisi plusieurs modèles et je suis entrée dans une cabine. Je n’avais pas tiré le rideau. J’ai tout enlevé sauf ma petite culotte blanche. Le commercant se rincait l’oeil discretement. Je suis sortie de la cabine vêtue d’une simple robe entrouverte pour lui demander son avis. Il n’aimait pas. Je l’ai enlevée pour en essayer une autre, boutonnée de haut en bas. Il s’est gentiment dévoué pour m’aider à la fermer et il s’est mis a genoux pour commencer par le bas. Ses mains effleuraient mes cuisses; Sa respiration s’accélérait, je me tenais debout, jambes écartées. Ma main a caressé ses cheveux gris et ne tenant plus, il a écarté ma robe et a collé sa bouche sur ma culotte. J’avancais le bassin tandis qu il me mordillait. Je lui ai souri et me suis assise sur le banc de la cabine, il a écarté le tissu. Sa langue chaude a glissé sur ma chatte et entre mes fesses. Il s’attardait sur mon clito. Il m’a finalement procuré un orgasme intense, j’étais trempée de mouille et de salive.

Il s’est ensuite assis à ma place et je lui ai consacré toute mon attention.J’ai léché sa queue au gout salé en m’appliquant sur son gland sensible.Son membre durcissait et finit par atteindre une taille honorable.J’ai sorti un préservatif de mon sac pour qu’il me prenne en levrette. Je me suis mise en position, et, sans attendre, il a pointé son sexe vers ma chatte.Je lui ai demandé d’entrer seulement le gland. Il a suivi mes recommandations. Plus je gémissais, plus cela l’excitait.Il m’a pénétrée plus profondément. Je sentais sa queue bien raide et j’étais aux anges. J’ai glissé une main sur mon clito pour me caresser. Le type prenait visiblement son pied, il était déchainé. J’ai joui de nouveau sur sa bite en resserant simplement les muscles de ma chatte.

Partiellement satisfaite, j’ai eu encore envie d’un peu de fantaisie. J’ai glissé une main entre mes fesses et me suis caressé le petit trou. Il a compris l’invitation et m’a sodomisée avec précaution. C’était bon ! J’aurais aimé que ça dure plus longtemps mais il a vite déchargé dans mon petit trou serré. J’ai contracté mes fesses pour lui donner plus de plaisir et il s’est vidé en moi en proférant des obsénités.

Il avait été excellent, il méritait bien un petit extra, en plus j’avais envie de sucer sa bonne queue. J’ai glissé son gland dans ma bouche. Je l’ai enfoncé profondément puis je l ai relaché pour passer mes levres sur toute sa tige. Ma langue chaude glissait sur ses couilles poilues. Il m’encourageait en écartant les jambes pour me permettre de lui prodiguer la caresse la plus intime qui soit pour un homme. J’ai collé ma bouche sur son petit trou et je l’ai léché tout en le branlant. Il n’a pas résisté. J’ai juste eu le temps de reprendre sa bite dans ma bouhe pour sentir son sperme gicler dans ma gorge. J’ai quitté le magasin de mon vieux du jour satisfaite… et avec une robe gratuite !

Incoming search terms:

  • histoire sexe vieux
  • recits blondes mariees baisees en cabine
  • allumeuse sexe
  • recits sex voir sa femme avec un vieux
  • recits erotiques hetero
  • recit sexe supermarché 2017
  • recit erotique la bite du vieu
  • histoires sex vieux
  • histoires ma femme au supermarché
  • histoire érotique vieux