Mention très bien

Cet été j’ai eu mon bac mention très bien. Ma demi soeur, Sabine, qui est la fille de la seconde femme de mon père, m’a proposé de feter ma réussite chez elle. Elle vit seule dans un grand appartement depuis que son copain l’a quittée. J’ai tout de suite accepté. Je dois vous dire que cela faisait quelques années que je fantasmais sur elle.Quand elle habitait encore avec nous, elle ne manquait pas une occasion de me montrer ses gros seins et sa chatte quand elle sortait de la douche. Je me masturbais dans ses culottes en imaginant qu’elle me sucait ou qu elle m offrait ses fesses. Généralement je laissais des traces sur le tissu, mais de toute façon, tout cela partait à la machine à laver.

J’avais invité quelques amis à cette soirée, en demandant à Sabine de se fringuer un peu chaude. Le soir de la fête elle portait une mini-jupe et des bas noirs, des talons aiguilles et un débardeur rose qui moulait sa poitrine. Les garçons n’avaient d’yeux que pour elle. Stéphane, mon meilleur ami, n’a pu s’empecher de me murmurer à l’oreille: « Mon pote, si j’avais une demi-soeur aussi bandant, ca fait bien longtemps que je l’aurais baisée. » Sabine dansait langoureusement. Elle avait beaucoup bu et elle se laissait peloter par tous les mecs. Les filles n’arretaient pas de la traiter de salope en la désignant du doigt ou du menton. Elles n’ont pas tardé à quitter la soirée avec leurs mecs. Ma soirée se terminait en cauchemar. Avant que Stéphane ne parte, j’ai vu sa main passer sous la jupe de Sabine, qui, à moitie dans les vapes, soupirait de plaisir.

Je me suis retrouvé tout seul au salon avec ma demi-soeur écroulée par terre. Je voulais l’aider à se relever mais j’ai glissé et je me suis retrouvé sur elle, mes mains sur ses gros seins. Je ne sais pas si Sabine s’est rendue compte de la situation. En tout cas elle a soupiré « Oh oui vas y baise moi!!! » Je bandais très fort, depuis le temps que je la désirais… Le désir n’arretait pas de monter en moi. Je me suis dit qu’elle n attendait que ça et qu’après tout on ne faisait rien de mal puisqu on avait pas les memes parents. Je lui ai sucé les tétons. Ses soupirs étaient de plus en plus bruyants. Je suis allé fermer la porte, de peur que quelqu’un revienne et nous surprenne. Je suis revenu, je me suis déshabillé complètement avant de recommencer à lui caresser les seins. Ses bouts pointus etaient durs et fermes.

J’avais l’impression que sa poitrine allait éclater car elle n’arrêtait pas de gonfler. Je suis descendu plus bas puis lui ai oté son débardeur et sa mini jupe. Comme une chienne elle m’a pris la main pour la plaquer sur sa chatte. J’ai senti la chaleur qu’elle dégageait et surtout, j’ai remarqué qu’elle mouillait terriblement. J’ai mis un préservatif et je l’ai pénétrée bien à fond. Après quelques va et vient j’ai joui en elle et je crois qu’elle aussi. Ensuite je l’ai remontée dans sa chambre. Sentant encore ma bite se dresser, je l’ai pénétrée à nouveau. Elle n’arrêtait pas de crier de plaisir.

Le lendemain elle m’a retrouvé nu dans son lit. Elle s’est levée sans dire un mot pour aller pisser. Aussi nue que moi, elle est revenue et m’a alors embrassé goulument. Ma demi-soeur et moi avons fait l’amour toute la journée. Je crois que nous sommes amoureux. Personne ne sait que nous couchons ensemble jusqu’a maintenant.

Incoming search terms:

  • histoire baise avec ma demi-soeur
  • histoire érotique demi soeur
  • sex nike moi fort histoire