Samedi après midi, le soleil chauffait ma peau de ses rayons et sa chaleur faisait également monter ma chaleur intérieure et mes envies. J’aurais pu simplement me branler mais je décidais de prendre ma voiture et me rendre sur l’aire de repos connue pour être un lieu de rencontres.

Après une demi heure de route je m’arrêtais au bout du parking, il y avait trois voitures et un camion et pour être déja venu sans pour autant avoir expérimenté le sous bois, je savais qu’il y avait beaucoup de départs et d’arrivées sur le parking. A ma droite le sous bois, idéal pour assouvir ses envies. Je distinguais une silhouette marcher entre les arbres et étant un peu timide je préférais attendre qu’il n’y ait personne avant de m’y engager.

Après un quart d’heure a regarder les entrées et sorties d’hommes dans le sous bois, j’en déduisais qu’a l’instant T il n’y avait plus personne dedans, je décidais donc de sortir de la voiture et d’entrer dans le bois. Vétu d’un short et d’une chemisette (je ne portais pas de sous vêtement) je m’enfoncais entre les arbres pour être à l’abri des regards, je savais que si quelqu’un m’avait vu y aller il viendrait de toute façon.

Arrivé près d’un gros chêne, je déboutonnais ma chemise et commencais a me caresser à travers mon short, être ici m’excitait profondément et je bandais déjà bien. au bout de quelques minutes j’ouvrais mon short et libérais mon sexe pour le branler, c’est alors que je vis une forme s’approcher au loin. J’enlevais alors ma chemise et l’accrochais à une branche tout en continuant a me masturber doucement.

Quand l’homme se rapprocha je pus mieux le distinguer, il avait l’air d’avoir la quarantaine, plutot beau gosse et habillé avec classe, il n’avancait pas directement vers moi mais semblait vouloir m’observer. Une autre silhouette approchait aussi au loin ce qui n’était pas étonnant vu la fréquentation du lieu.

L’homme etait maintenant a une trentaine de mères de moi, il me regardait et j’apercus qu’il avait sorti sa queue et se caressait en me regardant. Je décidais alors de faire glisser mon short sur mes chevilles et continuait a ma branler doucement en me cambrant un peu contre l’arbre. Je me tournais un peu pour lui offrir une vue sur mes fesses ce qu’il eut l’air d’apprécier car il s’approcha un peu.

Je ne voyais plus l’autre silhouette alors j’enlevais carrement mon short pour le suspendre avec ma chemise, j’étais maintenant à poil avec juste mes baskets et pour faire venir mon voyeur je me penchais en avant en m’appuyant contre l’arbre, lui offrant une vue sur mon petit cul. Il s’approcha alors d’avantage et je pus distinguer sa bite, elle ne paraissait ni trop longue ni trop petite, l’idéal pour un mec comme moi sans expérience. Je continuais a me cambrer dans sa direction et il continua d’avancer jusqu’a arriver a ma hauteur.

Je sentis alors une main sur mon cul qui me caressait ce qui me fit frissonner de plaisir, l’homme se mit sur le coté et se branla devant moi tout en me caressant les fesses, j’attrapais alors son sexe de la main gauche et commencait a le branler doucement. Un craquement se fit entendre et je vis alors que l’autre homme etait a une cnquantaine de metres a nous observer, moi, nu et offert dans la foret et cet homme qui avait l’air d’avoir envie de moi.

Il commenca alors a me mettre un doigt dans l’anus et me dit « tu veux que je te baise salope? » Hummm, voila ce que je repondais, je ne voulais pas parler j’appreciais la sensation de sentir son doigt aller et venir en moi pendant que je continuais a le branler. Il me mit un deuxieme doigt et ne tenant plus j’attrapais un préservatif dans la poche de mon short et lui tendais.

Il l’enfila rapidement et je me mis alors a genoux pour le sucer avec la capote, il m’enfoncait sa bite de plus en plus fort dans la bouche et je me surpris a pouvoir l’avaler entierement, du coin de l’oeil je vis qu’il y avait maintenant deux hommes qui nous regardaient. Apres quelques instants de ce traitement il me fit me relever et me tourner contre l’arbre. Les jambes écartées je sentis alors sa bite se frotter entre mes fesses et je bougeais alors d’avant en arriere pour la sentir contre mon cul, j’etais excité comme une petite salope.

L’homme approcha son gland de ma rondelle et commenca a l enfoncer par de petits va et vient pour la dilater, un des deux hommes se rapprochait de nous, ca me faisait un peu peur mais je ne pouvais pas me résoudre a abandonner cette sensation et me rhabiller, je me laissais donc aller quand je sentis le sexe de mon amant entrer profondément en moi, ce qui me fit un petit sursaut de douleur mais l’homme le sentit et commenca a ma baiser tout doucement et le plaisir prit le pas sur la douleur.

J’étais penché en avant contre l’arbre et je sentais sa bite entrer et sortir de mon cul je gémissais de plaisir quand lui m’insultait de salope et me disait que j’aimais la bite, l’autre homme etait maintenant a coté de nous et se branlait devant mon visage en me caressant le dos il voulait certainement que je le suce mais je pris sa bite a pleine main et le branlait tout en me faisant baiser. Le troisieme homme s’etait un peu rapproché mais n’avait pas l’air de vouloir venir ce qui m’arrangeait quand même malgré que je me serais occupé d’une troisieme bite si elle s’etait présentée.

L’homme me baisait de plus en plus fort en me claquant les fesses, il me dit qu’il allait bientôt jouir et me dit que j’étais une bonne pute, je bandais comme un taureau, cette situation m’excitait au plus haut point, je lachais alors la bite du deuxieme homme pour me branler. Apres quelques secondes, mon amant soufflait de plus en plus fort, il retira sa bite de mon cul et enleva son préservatif, je me mis alors a quatre pattes devant eux et me branlait, eux aussi se branlaient, le deuxieme homme jouit en premier, son sperme gicla sur le sol et quelques secondes apres celui qui m’avait baisé jouit aussi, il cracha sa semence sur mon dos et sentir ce liquide chaud sur moi m’acheva, je sentis aussi ma seve monter et je crachais mon jus à mon tour.

Remis de mes émotions je m’apercus que l’autre était parti, mon amant lui me remercia et tourna aussi les talons après avoir rajusté ses vêtements. Je me nettoyais alors a l aide d un mouchoir et me rhabillais quand un bruit soudain me sortit de mon sommeil! Je m’étais simplement endormi au soleil et tout ceci n’était qu’un rêve !!!